Accueil

Créé par le 22 déc 2008 | Dans : Non classé

Le Collectif des Barthais de la Rive Droite de l’Adour s’est constitué en 2005

Il a pris le relais de l’association APURDA créée en 1993. Cette association a été trés active pendant les années 90. Elle a organisé une pétition signée par   plus de 300 personnes (voir archives)
Elle a obtenu les premières mesures de mise en sécurité de la Route Départementale 74: limitations de vitesse et marquage au sol

 

En 2005 la majorité des adhérents ont souhaité prolonger l’action sous une forme plus souple d’où le collectif

 

Le collectif est ouvert à tous les Barthais du pays de Seignanx résidents ou travaillant dans les Barthes quels que soient leurs opinions politiques ou religieuses: agriculteurs, artisans, petites entreprises, retraités … Il n’a aucune visée électorale

Il s’intéresse à tous les problèmes d’environnement

Il a pris position contre le PPRI (Plan de Prévention des Risques d’Inondation)

voir la rubrique PPRI

Il est opposé à toute nouvelle infrastructure routière ou ferroviaire traversant les Barthes (voir la rubrique LGV)

Ses représentants sont

Frédéric Barde  (Saint Barthélémy)


Bernard Causse   (Saint Martin de Seignanx)

Louis Ducasse  (Saint Martin de Seignanx)

 

Micher Irubetagoyena (Président de l’ASA des barthes)

 

Patrick marchand  (Saint Laurent de Gosse)

 

Eric Molères  (Tarnos)

PS :En raison de l’hébergement gratuit du site , nous sommes contraints d’accepter des encarts publicitaires sans en connaitre le contenu

ile de Broc

Créé par le 15 mar 2015 | Dans : lien

http://www.urcuit.fr/fr/information/62794/l-ile-broc

Concertation

Créé par le 12 juin 2014 | Dans : Non classé

Extrait du site du Conseil Général des Landes:

http://www.landes.org/actualites/projet-veloroute-voie-verte-parallelement-la-rd74

Posté par Collectif Des Barthais le 20/04/2013

Notre association s’est créée à la suite d’un accident qui a coûté la vie à une jeune cycliste et a blessé d’autres personnes. Nous avons fait une pétition qui a obtenu plus de 300 signatures pour demander des mesures de sécurité. Maintenant il y a de plus en plus de voitures avec certains chauffards qui ne respectent rien et surtout font courir des risques à tous les utilisateurs. Le projet n’interdira aucune activité . Une véloroute c’est une route partagée entre tous les utilisateurs chacun respectant les autres. C’est pour la tranquillité de tous. La vitesse augmente toutes les nuisances et le bruit en particulier. Elle cause aussi des dégats aux ouvrages hydrauliques qui sont nécessaires à l’entretien des Barthes.Imaginez ce que fait un camion de 10 tonnes roulant à 80 km/h !! Il faut aussi penser aux enfants qui attendent les bus scolaires au bord immédiat de cette route, aux nombreux pécheurs et à tous ceux qui voudraient profiter de la vue sur l’Adour. Là où il sera possible de faire à côté de la route une piste cyclable , elle profitera aussi aux promeneurs

Posté par Borde le 20/04/2013

J’habite au bord de l’Adour depuis 25 ans. Je vais travailler tous les jours à Bayonne et mes enfants travaillent à Anglet et à Biarritz Il nous faut 8 minutes depuis St Barthélémy pour arriver aux portes de Bayonne et ensuite entre 15 et 30 minutes quand tout va bien. Pour éviter les bouchons de Bayonne, nous avons pris l’habitude de partir 1/4 d’heure plus tôt et personne n’est stressé. Le projet de véloroute ne changera pratiquement rien. par contre les bouchons de Bayonne ne risquent pas de disparaitre. Je constate aussi les excés de vitesse. Il y a des enfants qui attendent le bus, une maison de retraite, des tracteurs qui sillonnent la route, des sorties de propriété en limite de la route, bref de multiples risques d’accidents. Apparemment il n’y a pas eu récemment d’accidents graves , mais plusieurs voitures dans les fossés et même 2 dans l’Adour. En fin de journée on aimait bien sortir les vélos en famille mais depuis quelques années c’est trop dangereux Alors soyons un peu plus raisonnables et responsables et tout ira bien car c’est l’intérêt général qui doit prévaloir

Posté par Fb le 20/04/2013

Bonjour, merci pour ce projet magnifique et si bien pensé ! Il nous tarde vraiment de le voir se concrétiser au plus vite, pour profiter enfin véritablement de cet endroit merveilleux mais si dangereux (actuellement). Habitant depuis 22 ans sur les bords de l’Adour, nous constatons chaque jour davantage, l’égoîsme et l’irresponsabilité des 64 qui se servent de cette route pour foncer sur Bayonne…les ouvrages d’art sont terriblement abîmés à cause de la vitesse des véhicules et au final, si on ne ralentit pas cette circulation folle, il faudra tous les refaire, ce qui coutera bien plus que 2.7 millions d’euros. Alors nous disons : vivement les vélos, les piétons, les rollers, ….et les voitures au pas! Nous, cela ne nous dérange pas du tout de partir 5 minutes plus tôt au travail et à l’école ! De tout coeur merci !

Posté par Couralin le 21/04/2013

J’habite ST Laurent de Gosse. J ‘avoue avoir ete choque par la façon dont notre maire a procédé à une véritable obstruction lors de la réunion dans notre commune. par rapport à ce projet. Ce projet me semble très positif pour tout le bord de l’ » Adour . Il est indigne que des personnes fassent passer la vitesse forcenée et leur égoisme avant le respect de l’intérêt général. La plupart de ceux qui sont contre à ST Laurent ou ailleurs n’habitent pas au bord de l’Adour et ne pensent qu’à une chose; aller le plus vite possible vers le BAB au mépris de la sécurité des riverains et des usagers de cette route. J’accompagne tous les matins mes enfants au collège par cette route et je travaille à Bayonne Ce que j’observe de la conduite et du trafic est ahurissant: aucun respect des limitations de vitesse>, doublement sans visibilité etc… Lezs 2 tiers des véhicules proviennent d’ailleurs de l’autre côté de l’Adour (64) et sont les champions de la vitesse Il faut que cela cesse. Quant au coût il serait bien plus élévé pour le contribuable landais de payer la réfection des dizaines de ponts passant dessous, dégradés par un trafic et des vitesses inadaptées. J’ajoute qu’il y a une vraie cohérence pour notre bord d’Adour landais. A la fois économique et environnementale permettant la coexistence et la circulation appaisées entre tous les habitants , agriculteurs et visiteurs car ,contrairement à certains esprtis chagrins, je pense que nous avons toujours quelque chose à gagner à partager notre bien commun avec des personnes venues d’ailleurs parcequ’elles aiment notre région. Le tourisme n’est pas un gros mot. Le respect de la sécurité non plus Merci au Conseil général pource projet et qu’il aboutisse rapidement. Pierre

Posté par Lamouche le 30/07/2013

Riverains de l’Adour avec une famille installée depuis 1845, la circulation à bien changé et le civisme aussi…. Notre RD74 est devenue un défouloir pour automobilistes stressés. Aucun respect de la vitesse (plus de 100 km/h régulièrement et par rafales). Nous ne nous entendons plus parler dans le jardin ni dans la maison fenêtres ouvertes. Aucun respect des riverains. Aucun respect de l’environnement (canettes, paquets de cigarettes, kleenex…..) Cet endroit doit être absolument préservé comme il l’était auparavant et doit devenir le cauchemar des automobilistes. Pour cela : – interdiction de doubler sur TOUTE la RD 74 (ligne blanche) – ralentisseurs, chicanes et autres freins devraient limiter la vitesse à 30 km/h tout le long de la RD74 afin d’en changer sa destination : ne pas être une voie maison-travail mais bien une voie dédiée aux vélos et promeneurs pour profiter des lieux. Ces limitateurs de vitesse permettront de contraindre tout et chacun à respecter les lieux et les riverains (agriculteurs, vacanciers et autres). La mairie de Saint Laurent a toujours privilégié les habitants du bourg au détriment de ceux des Barthes. Cette route s’appelait route touristique des bords de l’Adour, où est passé le « touristique » ! N’oublions pas que nous sommes au cœur de Natura 2000 largement dénaturé aujourd’hui !

Posté par Val D Adour Maritime le 26/05/2013

Bonjour:Notre association esr raviede voir se concretiserce morceau d itineraire cyclable et se felicite que le Conseil General ai derogé a ses regles de financement…Nous avons plusieures obserations: -Financement:Ce troncon est partie des schémas national et regional et cela permet un financment de 100% donc de Zero pour les communes C est RARE Avantages: Ce troncon representela partie Ouest de la VC des Pélerins EuroVelo n 3 qui va devenir un des axes important du developpement du Bas Adour – Modifications: Le projet apres 10km s arrete au rond point de ST Laurent alors qu a 700m. ( maison Mastoy ) commence le chemin d eau qui remonte au bord de l Adour jusqu a Dax Les caracteristiques de ce chemin lui permettent des a present d etre integré dans un itinrraire cyclable (evidament ameliorable mais existant) Cet allongement de 700m.permettrait de desservir le petit projet de Port Fluvial Communal -Obs. techniques: reprise d une observation emise a St Laurent sur le pont de Lapege:l ouvrage est petit et le CG40 aurait promis depuis tres longtemps de le refaire mais ce petit pont reduit la vitesse permettant de voir l ensemble Porte a flots Belle maison des Chaussat Donc on fait passer les velos sur le petit pont (cela permetant de mettre les velos comme prevu cote barthe vers l est ) et on construit un pont routier entr le petit pont et l Adour (il y a la place sans toucher au lit du fleuve Tout le monde est contend et la vielle promesse tenue Obs; annexe : Un certain nombres de personnes vont vous sugere de couper les vieux platanes ils vous dirons qu ils genent la circulation et sont tres dangereux pour la tenue des digues : Nous pensons qu il faut leur repondre que pour une circulation apasée c est bien au niveau des digues il faut leur ex pliquer que le platane qui grandi trop haut a une grande prise au vent et represente un risque de des ouchage Mais comme cela etait les platanes etaient coupes en Tétart le problemes serait regle Donc demandons un bon entretien a la tetart Vivement cette realisation B;Savary president de l association Val d Adour Maritime et mandaté par ses membres pour soutenir ce projet lors de notre Assemlée Generale d Orthe vielle l

RD 74

Créé par le 14 avr 2013 | Dans : Non classé

Après avoir fait couler beaucoup d’encre, le Département des Landes a décidé en 2010 de se substituer aux communes pour réaliser ce projet important pour notre territoire.

 

La création en maîtrise d’ouvrage départementale de la voie verte « Adour Maritime » le long de la RD 74 a été autorisée par délibérations du 29 mars et du 21 juin 2010. L’opération bénéficie de 75 % de cofinancements apportés par l’Europe (30%), l’Etat (20%) et le Conseil Régional d’Aquitaine (25%).
Concernant le Canton du Seignanx, le projet de véloroute voie verte s’étend sur 10 km, le long de la RD 74 en bordure de l’Adour. Il traverse les communes de Tarnos, St-Martin-de-Seignanx, St-Barthélemy et St-Laurent-de-Gosse.
La présence sur ce circuit de 3 sites Natura 2000 entraîne des contraintes hydrauliques, paysagère et du patrimoine. Ce projet est également soumis à un dossier de police de l’eau (Loi sur l’eau) article L214-1 du Code de l’Environnement).

 

La réglementation applicable au projet est la suivante :
    • une étude d’impact doit être réalisée intégrant une évaluation spécifique sur les sites Natura 2000 (phase 1), elle intègrera l’ensemble des éléments du dossier police de l’eau
    • une concertation locale doit avoir lieu (phase 2)
    • montage des dossiers de mise en compatibilité des documents d’urbanisme (phase 3)
    • l’élaboration du dossier d’enquête publique (phase 4)
  • Le dossier de concertation est disponible dans les 4 mairies concernées par le projet jusqu’au mois de juillet 2013

Pétition de 1993

Créé par le 21 déc 2008 | Dans : Archives

Pétition de 1993

 

img1.jpg

Ambel house |
PopKult |
michel fugain le blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pour un monde meilleur
| 45rpmbag
| Vivre à Villers Allerand Mo...